Martin Pagé

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Lu, vu, entendu, vécu

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi 31 juillet 2013

Bel été 2013 !

Je suis en congé pour quelques semaines. De retour début septembre pour la rentrée 2013.

Bonnes vacances à toutes et à tous !


dimanche 14 juillet 2013

Flupa UX-Day 2013

Logo FLUPA

Le 14 juin dernier, j'ai participé au FLUPA UX-Day, qui se veut la conférence des professionnels de l'expérience utilisateur à Paris.

Plusieurs intervenants d'horizons divers nous ont présenté leurs travaux. De toutes les conférences auxquelles j'ai assistées, je retiens surtout :

  • UX, innovation invisible ?
  • Innovation game : le problème est un jeu
  • et deux exposés éclairs (5 minutes chrono !) : celle sur la démarche utilisabilité au gouvernement du Luxembourg, et celle intitulé La simplexité, ou la parabole du pain


Pour l'UX, innovation invisible, le conférencier Raphaël Yharrassarry nous a rappelé les difficultés de montrer en quoi l'UX est une innovation, car il est difficile de montrer comment une absence est un plus par rapport à ce qu'il y avait avant... Donc montrons l'avant et l'après !

Lors de la conférece Innovation game : le problème est un jeu, Francis Rowland nous a montré que pour identifier des pistes de solutions, jouer peut être une approche intéressante ! A partir d'un cadre de travail standard (introduction, exploration, conclusion), l'approche de Francis est de faire participer les acteurs dans une dynamique ludique pour favoriser l'émergence de solutions.

Quant aux exposés éclairs, ils m'ont permis d'avoir des condensés de pratique professionnelle, comme la démarche utilisabilité au gouvernement du Luxembourg, ou encore comment expliquer à un client pourquoi l'utilisabilité n'est pas "si facile" à traduire concrètement par la parabole du pain.

Par contre l'atelier Concevoir pour l’expérience utilisateur m'a laissé sur ma faim. Il s'agissait d'une approche à mon sens trop théorique pour avoir une utilité dans mon travail. L'idée d'avoir des déclencheurs ("triggers") pour initier la réflexion est une piste intéressante, mais malheureusement l'atelier m'est apparu trop déconnecté de considérations pratiques. Peut-être à revoir ?

Merci aux organisateurs de cette journée, et rendez-vous l'an prochain !

 

lundi 28 mai 2012

Natifs du numérique au travail : par-delà la maîtrise des outils technologiques

Lors de l'émission La sphère du samedi 19 mai 2012, sur la première chaîne de Radio-Canada, l'animateur Mathieu Dugal a discuté avec Carl-Frédéric de Celles sur le thème Les natifs du numérique débarquent au boulot.

De mon expérience professionnelle de ce côté-ci de l'Atlantique -- je suis Québécois travaillant en TI en France depuis 15 ans -- , je suis en accord avec les propos de l'invité : c'est similaire ici.

En substance, M. de Celles soutient que les enjeux pour ces nouveaux professionnels sont sociologiques avant d'être technologiques. Certes, il est bien d'avoir des outils modernes et collaboratifs pour travailler (des smartphones aux ipad, en passant par les google docs et autres dropbox) et bénéficier d'un espace détente sympa (la table de billard, la machine à cappuccino, ...) ; cet environnement permettant de travailler d'une manière similaire à ce qu'ils ont connu à l'université ou la grande école. Mais plus que la technologie, ces nouveaux professionnels veulent faire partie d'un groupe, être reconnus, souhaitent de la collégialité, et souhaitent souvent être... encadrés. Hé oui, dans mon quotidien, les demandes sur les rôles et attributs de chacun, sur les responsabilités, sur les périmètres de travail sont des éléments fondamentaux que ces nouveaux professionnels veulent voir définis.

Peut-être que finalement ces jeunes professionnels ont des attentes simplement humaines, par-delà les outils technologiques...Tout comme les plus expérimentés, d'ailleurs...

Pour en savoir plus :
Un récent sondage de l'institut Ipsos : La génération Y en quête de reconnaissance dans l'entreprise.
Un article du journal Le Monde du 24 mai 2012 : La génération Y existe-t-elle vraiment ?

- page 2 de 5 -