Depuis quelques mois, les commerçants de la grande distribution en France (Auchan, Intermarché, Leclerc, Carrefour, ...) proposent des "drive". Pour mes lecteurs hors France, un drive est un "service à l'auto".

Le principe est simple : vous effectuez vos achats via le site web drive du commerçant, vous choisissez un créneau horaire de récupération de votre commande, et vous passez en voiture sur ledit créneau.

Au plan de l'expérience utilisateur, cette approche apporte de multiples avantages :

  • on effectue ses courses selon sa disponibilité, sans avoir à se déplacer au supermarché ; 
  • l'acte de sélection et d'achat se fait à son rythme ;
  • on peut sauvegarder une ou plusieurs listes de courses, permettant ainsi de refaire rapidement ses achats la fois ultérieure ;
  • on évite la cohue des fins de semaine ;
  • on peut faire ses courses quelques jours à l'avance, pour les récupérer ensuite la journée qui nous convient le mieux.
Toutefois, des aspects pourraient être améliorés, dont l'affichage du contenu du panier, lorsque l'on modifie ou supprime un produit. Dans le mode actuel d'interaction, une modification sur un produit provoque un réordonnancement de la liste des produits. Plutôt embêtant pour savoir où on en est !

Par exemple, on veut augmenter le nombre de yaourts bio. On clique alors sur le "+" sur la ligne du produit, telle que nous le permet l'interface utilisateur :









































Après avoir cliqué, on s'attend alors à obtenir la même liste, avec les mêmes objets aux mêmes endroits, avec nos yaourts pour une quantité supérieure. Mais bien que la quantité soit correcte, la liste est complètement réordonnée. On voit apparaître une nouvelle rubrique (Hygiène et beauté), avant la rubrique Crémerie.






































A n'en pas douter, les spécialistes de Carrefour auront sûrement l'occasion de régler ce problème. En attendant, ce sont les acheteurs qui font face à cette expérience client.